Matrix Games Forums

Happy Easter!Battle Academy is now available on SteamPlayers compare Ageods Civil War to Civil War IIDeal of the week - An updated War in the East goes half Price!Sign up for the Qvadriga beta for iPad and Android!Come and say hi at Pax and SaluteLegends of War goes on sale!Piercing Fortress Europa Gets UpdatedBattle Academy Mega Pack is now availableClose Combat: Gateway to Caen Teaser Trailer
Forums  Register  Login  Photo Gallery  Member List  Search  Calendars  FAQ 

My Profile  Inbox  Address Book  My Subscription  My Forums  Log Out

Traduction française du manuel.

 
View related threads: (in this forum | in all forums)

Logged in as: Guest
Users viewing this topic: none
  Printable Version
All Forums >> [New Releases from Matrix Games] >> Gary Grigsby's War in the East Series >> Traduction française du manuel. Page: [1] 2 3   next >   >>
Login
Message << Older Topic   Newer Topic >>
Traduction française du manuel. - 2/19/2011 5:24:35 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Voilà, après plus de 8 mois de travail plus ou moins intensif, la traduction du manuel de WITE est enfin terminée. Finalement, seul Mik m'a filé un coup de main sur le chapitre 8. J'ai donc gardé de bout en bout un contrôle sur la terminologie. Si cela permet d'éviter des glissements introduits par des traducteurs multiples cela reste évidemment sujet à discussion.

J'invite donc les utilisateurs du manuel à le commenter et à faire des propositions constructives quantà son amélioration.

Je rappelle également qu'il s'agit d'une traduction exhaustive du manuel révisée (intégrant les correctifs jusqu'à la version 1.05.39) et respectant la mise en page d'origine afin de faciliter l'usage de l'index ou de comparer les points qui mériterait une double lecture avec le manuel d'origine. D'autres traducteurs ont privilégié une autre approche (comme celle de la version espagnole) qui a également ses mérites...

Vous pouvez donc télécharger le fichier .pdf ici: http://www.archive-host.com/files/1302183/7d0919b9a3f6c060bb97bf3bff9c5125cb1a61d9/Trad_WITE.pdf

< Message edited by zanekin -- 11/12/2011 3:21:09 PM >
Post #: 1
RE: Traduction française du manuel. - 2/19/2011 7:09:39 PM   
Capt Cliff


Posts: 1637
Joined: 5/22/2002
From: Northwest, USA
Status: offline
I am sorry but I do not read French ... but a French and German translation of the WitE manual would broaden Matrix's sales base in Europe. IMHO

_____________________________

Capt. Cliff

(in reply to zanekin)
Post #: 2
RE: Traduction française du manuel. - 2/19/2011 7:44:28 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Of course... de cheval

(in reply to Capt Cliff)
Post #: 3
RE: Traduction française du manuel. - 2/19/2011 8:44:43 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Allez je commence ma salve:
pour "motor pool" faut-il utiliser la terminologie très française de "train" ou privilégier un terme plus générique comme "logistique (non ferroviaire)" ?

(in reply to zanekin)
Post #: 4
RE: Traduction française du manuel. - 2/20/2011 9:36:29 AM   
Skanvak

 

Posts: 573
Joined: 4/3/2005
Status: offline
motor pool? c'est la quantité de camions ou je fais une erreur? Donc "capacité de transport".

Sinon c'est indispensable de traduire le manuel, nombre de mes amis wargamers ne comprenne pas suffisament l'anglais pour lire un long manuel.


_____________________________


Best regards

Skanvak

(in reply to zanekin)
Post #: 5
RE: Traduction française du manuel. - 2/20/2011 10:11:39 AM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Oui, la profondeur du système ne permet pas une compréhension superficielle.

Pour "motor pool", une traduction littérale ne reflète pas la réalité de la règle et peut introduire une confusion avec les nombreuses citations de ces "quantités de camions" dans les unités elles-mêmes.

Je pense, comme on l'avait constaté avec WIPT, qu'il faut profiter de la plus grande précision de la langue française et utiliser les termes militaires français quand ils existent. Quitte à fournir uen petite note de traducteur pour lever les ambiguités.

(in reply to Skanvak)
Post #: 6
RE: Traduction française du manuel. - 2/20/2011 11:57:17 AM   
Skanvak

 

Posts: 573
Joined: 4/3/2005
Status: offline
"Capacité logistique" sinon car train va causer une confusion avec la capacité ferroviaire.

_____________________________


Best regards

Skanvak

(in reply to zanekin)
Post #: 7
RE: Traduction française du manuel. - 2/20/2011 3:18:01 PM   
Qbec


Posts: 40
Joined: 3/9/2004
Status: offline
Bonjour Zanekin!  Permettez- moi de mettre mon petit grain de sel. Chez nous lorsque l'on parle d'une flotte de véhicules, On utilise l'expression ''Parc Mobile''.Il me semble que cela résume bien l'expression ''Motor pool''

Qbec

(in reply to Skanvak)
Post #: 8
RE: Traduction française du manuel. - 2/20/2011 5:55:22 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Oui, l'expression de parc de véhicules pourrait également convenir bien qu'il fasse un peu entreprise de location... Le terme pool renvoie effectivement à un nombre plutôt qu'à une organisation ou à une arme (comme le train).

(in reply to Qbec)
Post #: 9
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 10:39:12 AM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
J'ai un doute aussi pour

-"CS tank": char de rupture ? T-28
- "HT- CS Howitzer": obusier autoporté ? Wespe

< Message edited by zanekin -- 2/21/2011 10:44:04 AM >

(in reply to zanekin)
Post #: 10
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 1:00:31 PM   
Pumba1968


Posts: 437
Joined: 7/22/2004
From: Paris, France
Status: offline
Salut zanekin,

quote:



-"CS tank": char de rupture ? T-28


Char de soutien d'infanterie puisque CS signifie "Close support" si je ne m'abuse.

quote:


- "HT- CS Howitzer": obusier autoporté ? Wespe


Canon automoteur, je crois bien que c'est le bon terme en français.

Je ne suis pas du tout motivé pour y participer, mais je pourrais le cas échéant dépanner si besoin est... J'ai une autre traduction à terminer enfin quand l'envie me reprendra...

Bon courage à toi.

Bye.



_____________________________

"s'instruire pour vaincre"

(in reply to zanekin)
Post #: 11
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 2:08:37 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Merci pumba, ca avance doucement... page 25...

(in reply to Pumba1968)
Post #: 12
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 2:39:35 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Allez deux autres doutes:

'ground element': rien en tête à part 'composante terrestre' puisque 'troupes' ou 'équipement' sont restrictifs

'support squad': idem, je pensais à 'troupes non combattantes' car 'équipe de soutien' peut porter à confusion

(in reply to zanekin)
Post #: 13
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 2:58:16 PM   
fcharton

 

Posts: 928
Joined: 10/4/2010
From: Nemours, France
Status: online
squad : si cela désigne une formation d'une dizaine d'hommes, c'est probablement une bonne idée de le traduire par "groupe", si c'est moins précis, section devrait faire l'affaire

support squad : groupe de soutien. Soutien est le terme consacré. Il y a dans les régiments des compagnies de commandement et de soutien.

Si des termes techniques sont employés, il faudra s'entendre si on utilise des termes en usage dans l'armée francaise, dans d'autres armées francophones, ou un mélange, et des termes modernes ou d'époque...

Francois

< Message edited by fcharton -- 2/21/2011 2:59:03 PM >

(in reply to zanekin)
Post #: 14
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 3:00:54 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Je propose avant de continuer de joindre la traduction jusqu'à la section 3.2.

Une fois le glossaire corrigé, la traduction pourra être standardisée sur les problèmes de terminologie.:

Je corrige au fur et à mesure des propositions...

Table des matières
1. La guerre à l’est de Gary Grigsby 16
1.1. La configuration minimale 16
1.2. La configuration recommandée 16
1.3. La procédure d’installation 16
1.4. La désinstallation du jeu 16
1.5. Les mises à jour 16
1.6. Les forums 17
1.7. Besoin d’aide ? 18
2. Introduction 18
2.1. Le contexte 18
2.2. Le jeu 18
2.3. Le manuel 19
2.3.1. Le manuel imprimé 19
3. Démarrage 19
3.1. Glossaire 19
3.2. L’interface 23
3.2.1. Les raccourcis clavier 23
3.3. Démarrer une partie et le menu principal 27
3.3.1. La sélection de l’adversaire humain / ordinateur 27
3.3.2. Les niveaux de difficulté 27
3.3.3. Les options de jeu 28
3.3.4. Les préférences utilisateur 30
3.3.5. Les préférences cartographiques 33
3.3.6. Choisir un scénario 36
3.3.7. Le jeu par courriel (PBEM) 36
3.3.8. Charger une sauvegarde 37
3.3.9. Le multijoueur 37
3.3.10. Remerciements 40
3.3.11. L’éditeur de scénario 40
4. La séquence de jeu 40
4.1. Aperçu du tour de jeu 40
4.2. Détail des phases logistiques 41
5. L’interface de jeu 44
5.1. Le panneau supérieur 45
5.1.1. La barre titre 45
5.1.2. Les barres de menus et d’icones 45
5.1.3. Les indicateurs (soft factors) 49
5.1.4. La barre d’outils de sélection des modes d’action 50
5.1.5. La boite d’information générale et de localisation 52
5.2. La carte principale 53
5.2.1. Infobulle d’hexagone 54
5.2.2. Sélection d’hexagone et couleur d’encadrement des pions 56
5.2.3. La barre latérale d’unité 58

5.3. Utiliser l’interface pour conduire les actions 61
5.3.1. Mode Déplacement (F1) 61
5.3.2. Mode ferroviaire (F2) 64
5.3.3. Mode Transport maritime (F3) 66
5.3.4. Mode Transport Amphibie (F4) 67
5.3.5. Mode Reconnaissance Aérienne (F5) 68
5.3.6. Mode Bombardement Tactique (F6) 68
5.3.7. Mode Bombardement d’Aérodrome (F7) 69
5.3.8. Mode Bombardement Stratégique (F8) 70
5.3.9. Mode Transport Aérien (F9) 71
5.3.10. Mode Transfert Aérien (F10) 74
5.4 Interface des écrans et des fenêtres 75
5.4.1. L’écran d’ordre de bataille 75
5.4.2. L’écran de pertes 76
5.4.3. L’écran de production 79
5.4.4. La fenêtre des sites de productions 83
5.4.5. L’écran de victoire 84
5.4.6. L’écran météo 87
5.4.7. L’écran de doctrine aérienne 88
5.4.8. Le calendrier de renforts et retraits 89
5.4.9. Le rapport de commandement (CR) 90
5.4.10. L’écran de sauvegarde 91
5.4.11. Localisation et rapport de combat (F11) 92
5.4.12. Le journal des événements logistiques 96
5.4.13. La fenêtre de description d’unité 98
5.4.14. La fenêtre de description des unités de soutien 100
5.4.15. La fenêtre de sélection des unités de soutien 102
5.4.16. L’écran de description des QG 103
5.4.17. L’écran de description des bases aériennes 105
5.4.18. L’écran de description des unités aériennes 108
5.4.19. La fenêtre de sélection des unités aériennes de la réserve nationale 110
5.4.20. La fenêtre de description des composantes terrestres 111
5.4.21. La fenêtre de description de commandement 112
5.4.22. La fenêtre de sélection d’un nouvel officier 113
5.4.23. La fenêtre de Table d’équipement (TOE) d’unité 114
5.4.24. La fenêtre d’amélioration de TOE 114
5.4.25. La fenêtre de sélection de nouveau QG 115
5.4.26. La fenêtre de description du ravitaillement 115
5.4.27. La fenêtre de description des villes 118
5.4.28. La fenêtre de sélection de cible 120
5.4.29. La fenêtre de sélection des unités aériennes 120
5.4.30. La fenêtre de recherche hexagone/localité/unité terrestre/unité aérienne 121
5.4.31. La fenêtre de sélection de type d’unités (joueur soviétique uniquement) 122
6. La carte et la topographie 122
6.1 La carte 122

6.1.1 Les limites cartographiques 123
6.2. La topographie 123
6.2.1. Les types de terrain 123
6.2.2. Les éléments de terrain 125
6.3. Hexagone et zones de contrôle 126
6.3.1. Le contrôle des hexagones 126
6.3.2. Les zones de contrôle 127
6.3.3. Conversion des hexagones adverses 127
6.3.4. Conversion des hexagones isolés 127
6.4. L’empilement 128
7. Les unités terrestres 128
7.1. La valeur de combat (CV) 128
7.1.1. Valeur de combat initiale et modifiée durant le combat 129
7.1.2. Modificateur de CV due à la pénurie de véhicules 129
7.1.3. Unités au CV nulle 129
7.2. Les composantes terrestres et tables d’équipement 130
7.2.1. Composantes terrestres 130
7.2.2. Table d’équipement (TOE) / l’ordre de bataille (OB)des unités 132
7.3. Les unités épuisées et indisponibles 133
7.4. Les unités de soutien 134
7.4.1. Les unités de soutien antiaérien en garnison 134
7.5. Les unités de combat 135
7.5.1. Les zones et les régions fortifiés 135
7.5.2. Le rattachement des unités de soutien aux unités de combat 136
7.5.3. Regroupement, fractionnement et fusion d’unités de combat 137
7.5.4. Les unités de combat statiques 140
7.5.5. Le changement de désignation des unités SS 141
7.6. Les quartiers-généraux (HQ) 141
7.6.1. Les types de QG 142
7.6.2. Le rattachement des unités de combat aux QG et la capacité de commandement 144
7.6.3. Le rattachement des unités de soutien aux QG 145
7.6.4. Obtention du soutien des QG et portée de commandement 148
7.6.5. Déplacement d’urgence des QG 148
7.6.6. Transformation des Fronts et Districts Militaires soviétiques 149
7.6.7. Le changement de désignation du groupe d’armée Sud 150
7.7. Le rattachement automatique des QG et unités de combat 150
7.7.1. Les règles du rattachement automatique 150
8. Les unités d’aviation 152
8.1. Les unités aériennes 152
8.1.1. Le statut des appareils aériens 152
8.1.2. La taille des unités aériennes 152
8.1.3. Le type des unités aériennes 153
8.1.4. La désignation des unités aériennes 154
8.1.5. L’amélioration, la rétrogradation et la permutation des modèles d’appareil 156
8.2. Les bases aériennes 158

8.2.1. La désignation des bases aériennes soviétiques 159
8.2.2. La démobilisation des bases de divisions aériennes soviétiques 159
8.3. Les QG aériens 160
8.3.1. Les restrictions de rattachement des QG aériens 160
8.3.2. Le changement de désignation des QG de commandement aérien 160
8.4. La réserve aérienne nationale et le transfert d’unités aériennes 161
8.4.1. Les restrictions de transfert de la réserve aérienne nationale 161
8.4.2. Le transfert d’unités aériennes à la réserve nationale 162
8.4.3. Le système d’engagement des unités aériennes 162
9. Moral, unités d’élites, expérience, fatigue, attrition, et fiabilité 163
9.1. Le moral des unités 163
9.1.1. Les changements du moral des unités de combat 163
9.1.2. Les changements du moral des unités aériennes 164
9.1.3. Les niveaux de Moral National 164
9.2. Les unités d’élites 165
9.2.1. Les modificateurs des unités d’élites 166
9.2.2. La création d’unités de Gardes soviétiques 167
9.2.3. La création d’unités aériennes de Gardes soviétiques 167
9.2.4. Le bonus moral des unités rattachés aux armées soviétiques de Choc 167
9.3. L’expérience 167
9.3.1. L’expérience des composantes terrestres 167
9.3.2. L’expériences des unités aériennes 168
9.4. La fatigue 168
9.4.1. La fatigue des composantes terrestres 168
9.4.2. La fatigue des unités aériennes 169
9.5. L’attrition 169
9.5.1. L’attrition des composantes terrestres 169
9.5.2. L’attrition au front 170
9.5.3. L’usure des véhicules 170
9.5.4. L’usure des unités aériennes 170
9.6. La fiabilité des appareils aériens et des véhicules de combat/blindés 170
9.6.1. Les dommages liés à la fiabilité des blindés 171
10. Les unités fixées 171
10.1. Les restrictions des unités fixées 171
10.2. Les unités soviétiques fixées des Districts Militaires et de la Zone Défensive de Moscou 171
10.3. Les garnisons fixées des alliés mineurs de l’Axe 172
11. Le commandement 172
11.1. Grades, désignation et restrictions du commandement 172
11.1.1. La désignation du commandement 173
11.1.2. Les restrictions de commandement 173
11.1.3. Résumé des désignations et restrictions du commandement 173
11.2. Les valeurs de commandement 173
11.2.1. La valeur politique 173
11.2.2. La valeur morale 174

11.2.3. La valeur d’initiative 174
11.2.4. La valeur administrative 174
11.2.5. Les valeurs au combat 174
11.2.6. L’augmentation des valeurs de commandement 175
11.3. Les tests de commandement 175
11.3.1. La procédure de test de commandement 175
11.3.2. Les modificateurs de distance de commandement 176
11.4. Promotion et limogeage 177
11.4.1. L’attribution des victoires et des défaites 177
11.4.2. La promotion du commandement 178
11.4.3. Le limogeage et le remplacement des commandants 178
11.5. Mort des commandants 179
12. Les points d’administration 180
12.1. Gagner des points d’administration (AP) 180
12.2. Dépenser des points d’administration 180
12.2.1. La table des coûts de changement de rattachement des unités 181
12.2.2. La table des coûts de limogeage 182
12.2.3. Le coût de rattachement des unités de soutien 183
12.2.4. Le coût de création des unités ou de formation des Corps soviétiques 183
12.2.5. Les autres coûts administratifs 184
13. Les niveaux de détection des unités ennemies (DL) et le brouillard de guerre (FOW) 185
13.1. Le niveau de détection 185
13.1.1. Le niveau de détection et la reconnaissance aérienne 186
13.2. Le brouillard de guerre 186
13.2.1. Le brouillard de guerre et les informations du niveau de détection 187
13.2.2. Le brouillard de guerre et les déplacements 188
14. Le déplacement des unités terrestres 188
14.1. Le déplacement tactique 189
14.1.1. Points de déplacement maximum et minimum 189
14.1.2. Déterminer la disponibilité des points de déplacement 189
14.1.3. Motorisation temporaire des unités non motorisés 191
14.1.4. Les coûts de déplacement lors du tour du 22 juin 1941 191
14.1.5. La table des coûts de déplacement tactique 192
14.2. Le déplacement stratégique 194
14.2.1. Le transport ferroviaire 195
14.2.2. La réparation du réseau ferroviaire 195
14.2.3. Le transport maritime et amphibie 198
15. Le combat terrestre 200
15.1. La séquence de combat 200
15.2. Les types d’attaque 201
15.2.1. Les attaques brusquées 201
15.2.2. Les attaques préparées 202
15.3. Les modificateurs défensifs de fortification 203
15.3.1. Les effets de terrain 203
15.3.2. Les niveaux de fortifications 204

15.4. Les unités de soutien au combat 208
15.4.1. L’engagement des unités de soutien 208
15.5. Les réserves 209
15.5.1. L’engagement des réserves 209
15.5.2. Les condition de l’engagement des réserves en points de déplacement (MP) 210
15.5.3. Les règles spécifiques aux réserves défensives 211
15.6. Les règles générales du combat terrestre 211
15.6.1. Description du combat terrestre 211
15.6.2. Combat terrestre et valeur de combat (CV) 212
15.6.3. Les restrictions à l’attaque des unités indisponibles 214
15.6.4. L’attaque avec franchissement de rivière 214
15.7. Les résultats et les pertes au combat 214
15.7.1. Les effets des résultats de combat 214
15.7.2. Les pertes au combat 215
15.8. Déterminer le vainqueur d’un combat terrestre 216
15.8.1. Les facteurs modifiant la valeur de combat 217
15.9. Les effets du recul du défenseur 217
15.9.1. Les priorités de recul du défenseur 218
15.9.2. Les effets de la mise hors-de-combat 219
15.9.3. Les effets de la reddition 219
15.9.4. Les effets de la déroute 220
15.10. Le déplacement involontaire 220
15.10.1. La procédure de déplacement involontaire 220
15.10.2. Le déplacement involontaire des bases aériennes 221
15.10.3. Le déplacement involontaire d’unités isolées 221
15.11 L’attrition de recul 221
15.12. Unités et hexagones isolés 222
15.12.1. Les pénalités de valeur de combat des unités isolées 222
15.13. La capture d’équipement 223
15.14. La capture de ravitaillement et de carburant 223
16. Les missions aériennes et la doctrine aérienne 224
16.1. Les règles générales de mission aérienne 224
16.1.1. La distance parcourue par les unités aériennes 224
16.1.2. L’interruption individuelle de mission et les pertes opérationnelles 225
16.1.3. Les bases relais des missions aériennes 225
16.1.4. La représentation graphique des missions aériennes 226
16.1.5. L’effet de la météo sur les missions aériennes 226
16.1.6. Missions diurnes et nocturnes 227
16.1.7. Les chasseurs-bombardiers 228
16.1.8. Les restrictions géographiques des missions aériennes 228
16.2. La séquence d’une mission aérienne 228
16.2.1. Le combat aérien 229
16.2.2. La défense anti-aérienne 229
16.2.3. Le combat air-sol 230
16.3. Les missions aériennes 230
16.3.1. Les limites de réalisation des missions aériennes 230

16.3.2. La reconnaissance aérienne 231
16.3.3. Les missions de bombardement 231
16.3.4. Le transport aérien de ravitaillement et de carburant 233
16.3.5. Le transport aérien d’unité 234
16.3.6. Le parachutage 234
16.3.7. Le transfert d’unités aériennes 235
16.4. La doctrine aérienne 235
16.5. Déterminer la réussite/ l’échec d’une mission aérienne 237
17. Partisans soviétiques et garnisons de l’Axe 237
17.1. Partisans soviétiques 238
17.1.1. Ravitaillement aérien nocturne des partisans 238
17.1.2. Les attaques de partisans 239
17.1.3. Les attaques anti-partisan et les interactions avec les unités de l’Axe 239
17.1.4. Les restrictions des unités de partisan 240
17.2. Les garnisons de l’Axe 240
17.2.1. Les conditions de garnison de l’Axe 240
17.2.2. La création de partisan à partir des villes sans garnison 241
18. Renforts et remplacements 241
18.1. Recevoir des renforts et créer de nouvelles unités 241
18.1.1 Le placement des renforts 241
18.1.2. Créer de nouvelles unités de combats et de nouveaux QG soviétiques 244
18.1.3. Créer de nouvelles unités de soutien soviétique 245
18.1.4. Créer de nouvelles unités aériennes soviétiques 245
18.1.5. Créer de nouvelles bases aériennes soviétiques 245
18.1.6. Créer de nouvelles unités de régions et de zones fortifiées 246
18.2. Les remplacements 246
18.2.1. Le segment de remplacement 247
18.2.2. Le remplacement des composantes terrestres et la table d’équipement (TOE) 248
18.2.3. La disponibilité des remplacements de composantes terrestres 249
18.2.4. Les appareils de remplacement des unités aériennes 250
18.3. Le mode de réorganisation 250
18.4. Les retraits d’unités de l’Axe 251
18.4.1. Conditions et restrictions du retrait d’unités 251
18.5. La dissolution d’unités 251
18.5.1. Conditions et restrictions de la dissolution d’unités 252
18.5.2. La dissolution automatique des QG de Corps soviétiques 252
19. Pays et armées des alliés de l’Axe et de l’URSS 252
19.1. Les alliés de l’Axe 252
19.1.1. Les règles générales concernant les alliés de l’Axe 252
19.1.2. La Finlande 253
19.1.3. Le retrait italien 254
19.1.4. Reddition de forces alliées de l’Axe 254
19.2. Bulgarie et Yougoslavie 257
19.3. Les armées des alliés des soviétiques 257
20. Le ravitaillement 258

20.1. Le réseau de ravitaillement 258
20.1.1. Voies ferrées et terminus 258
20.1.2. Les sources permanentes de ravitaillement 259
20.1.3. Le ravitaillement portuaire 260
20.1.4. Le parc de véhicules 260
20.1.5. Les unités de QG et le ravitaillement 262
20.2. Les niveaux de ravitaillement 263
20.2.1. Le niveau de ravitaillement depuis une tête de pont 264
20.2.2. Le niveau de ravitaillement des unités isolées 265
20.3. Types et usages du ravitaillement 265
20.3.1. Le ravitaillement générique 265
20.3.2. Les munitions 265
20.3.3. Le carburant 266
20.4. Tracer les voies de communications et recevoir le ravitaillement 266
20.4.1. Tracer les voies de communications 266
20.4.2. Le segment de ravitaillement 268
20.4.3. Recevoir du ravitaillement 269
20.5. Les effets du ravitaillement 270
20.5.1. Les dommages liés aux privations des populations civiles 270
20.6. L’intensification du ravitaillement des QG 271
20.6.1. Le coût en point administratif 271
20.6.2. Le stockage de ravitaillement des QG 271
20.6.3. Les pénalités liées à l’intensification du ravitaillement des QG 272
20.6.4. Le stockage de ravitaillement des unités rattachées 272
20.6.5. Les effets du segment de ravitaillement 272
21. La production 272
21.1. Le système de production 273
21.1.1. Les ressources 274
21.1.2. La production et l’allocation du ravitaillement des industries lourdes 274
21.1.3. La production d’armement 274
21.1.4. La production de carburant synthétique 275
21.1.5. La production de pétrole et de carburant 275
21.1.6. La production et la réparation des véhicules 276
21.1.7. La production des véhicules de combat, des blindés et des appareils aériens 277
21.1.8. Limitation et expansion des usines (véhicules de combat, blindés et appareils aériens) 278
21.1.9. Modernisation des usines 278
21.1.10. Production et déplacement de populations civiles 279
21.1.11. Chantiers navals et construction ferroviaire 281
21.2. Capture, destruction, réparation et évacuation des usines 281
21.2.1. Evacuation des usines soviétiques 282
21.3. La capture d’équipement 284
21.4. La production des autres fronts 284
21.4.1. Points d’armement allemand destinés aux alliés de l’Axe 285
21.5. Le Prêt-Bail 285

21.5.1. Le Prêt-Bail d’armement 285
21.5.2. Le Prêt-Bail de ravitaillement et de véhicules 285
21.6. La table de production 286
22. Le climat 287
22.1. Le climat et ses effets 287
22.1.1. L’épaisseur de la glace et le gel des étendues d’eau et des rivières 287
22.2. Déterminer les conditions climatiques 288
22.2.1. La table climatique non-aléatoire 288
22.2.2. La table de détermination aléatoire du climat 289
22.3. Les règles de premier hiver 291
22.3.1. Les modifications des valeurs de combat 291
22.3.2. Les dommages et la désorganisation des composantes terrestres 291
22.3.3. La réduction du moral des unités 292
22.3.4. Les modificateurs de ravitaillement de premier hiver 292
22.3.5. L’atténuation des règles de premier hiver dans les villes 292
22.3.6. Les tests de leader soviétiques 292
23. Les scénarios 292
23.1. La liste des scénarios 293
23.2. Les capacités de déplacement et le nombre de victoires/défaites initiales 293
23.3. Les scénarios commençant le 22 juin 1941 293
23.3.1. Unités fixées, restriction géographiques de mouvement et conversion de QG 293
23.3.2. La réduction des capacités ferroviaires soviétique 294
23.3.3. La réquisition de véhicules soviétiques 294
23.3.4. Les règles de surprise du tour du 22 juin 1941 294
24. Les conditions de victoires 296
24.1. Les conditions de victoire des scénarios de campagne 296
24.1.1. Les points de victoire géographique et leur valeur 296
24.1.2. Niveaux de victoires et victoire automatique 297
24.2. Les conditions de victoires des scénarios courts 298
25. Stratégies, tactiques et notes de conceptions 299
25.1. Stratégies et tactiques 299
25.1.1. Les éléments clés 299
25.1.2. La stratégie de l’Axe 300
25.1.3. La stratégie soviétique 301
25.1.4. Les tactiques de combat 302
25.2. Notes de conception 304
26. Annexes 306
26.1. Annexe A : Désignations d’unité et valeur de combat 306
26.1.1. Taille des unités 306
26.1.2. Types d’unités et symboles 307
26.1.3. Couleurs des unités 307
26.2. Annexe B : Liste des unités soviétiques pouvant être créé 311
26.3. Annexe C : Le rapport de commandement (CR) 313
26.3.1. Fonctionnement général de l’interface du rapport de commandement 313
26.3.2. Base de données des unités 314

26.3.3. Base de données des QG 318
26.3.4. Base de données des unités aériennes 321
26.3.5. Base de données des commandements 326
26.3.6. Base de données des combats 328
26.3.7. Base de données des localités 329
26.3.8. Base de données des équipements 331
26.4. Annexe D : Croix Noire / Etoile Rouge : les armées allemande et soviétique dans WITE 337
26.4.1. L’armée allemande 337
26.4.2. L’armée Rouge 342
26.4.3. Conclusion 351
26.5. Annexe E : Bibliographie indicative 352
26.5.1. La Seconde Guerre Mondiale 352
26.5.2. Le front de l’Est 353
26.5.3. L’opération Barberousse 353
26.5.4. L’opération Typhon et la contre-offensive soviétique d’hiver 354
26.5.5. Leningrad 354
26.5.6. L’opération Bleue, Stalingrad et la contre-offensive soviétique 354
26.5.7. L’opération Citadelle et la contre-offensive soviétique 355
26.5.8. Les offensives soviétiques de Janvier-Avril 1944 355
26.5.9. L’opération Bagration et les autres offensives soviétiques de Mai-Décembre 1944 356
26.5.10. Les offensives soviétiques de Janvier-Avril 1945, la contre-offensive de Hongrie 356
26.5.11. La fin de la guerre, la chute de Berlin 356
26.5.12. L’Armée soviétique 357
26.5.13. L’armée de l’air soviétique 359
26.5.14. Les forces blindées soviétiques 360
26.5.15. L’Armée allemande 362
26.5.16. L’Armée de l’air allemande 363
26.5.17. Les forces blindées allemandes 364
26.5.18. Les forces armées de l’Axe 365
26.5.19. Ouvrages de vulgarisation 365
26.5.20. Autobiographie 365
27. Index 367
28. Crédits 375

Notes de traduction.

Ceci est la traduction intégrale de la version corrigée du manuel de WITE (celle mise en ligne à partir du beta-patch 1.4.30. Elle a été augmentée des ajouts/modifications de règles apportés par les correctifs jusqu’à la version officielle 1.4.

La volonté de cette traduction est de rester fidèle au fond et à la forme initiale de la version originale. Néanmoins certains termes (essentiellement des acronymes ou des références directes à l’interface du site ou du jeu) ont été conservés pour faciliter la lecture des saisies d’écrans (elles aussi importés directement du manuel d’origine) et de l’interface de jeu. De même, si la mise en page présente parfois certains décalages, elle respecte néanmoins la table des matières. De ce fait, l’index a été modifié quand nécessaire.

Les termes en italique dans le corps du texte sont ceux conservés en V.O.

Les Notes de jeu et autres conseils ponctuant le manuel ont été mise en valeur par une police et une couleur différente.

Quand cela était possible les correctifs ou modifications de règles ont été directement intégrés au corps du texte et précédé du numéro de version les ayants introduits. Ils ont été mis en valeur par une couleur. La description exhaustive du contenu des patches a été ajoutée à la toute fin du manuel.

J’ai conscience que cette traduction n’est certainement pas parfaite tant sur le plan technique que pour ses choix (le style initial du texte est souvent très lourd et inutilement répétitif). Elle n’a rien de définitive et je suis évidemment ouvert à toutes suggestions sur la manière de l’améliorer.

Enfin, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé dans cette tache mais surtout toute l’équipe de développement de 2By3 et les participants au forum de MatrixGames d’avoir créer et fait évoluer un jeu comme War In The East.



1. War in the East de Gary Grigsby


1.1. Configuration minimale
OS: Windows XP/ Vista / 7
CPU: 1.5 Ghz+
RAM: 1 GB
Carte vidéo : 128 Mb compatible direct 9+
Carte son : 16 Bit compatible DirectX 9+
Espace disque dur : 1.5 Gb
DirectX 9.0C ou supérieur


1.2. Configuration recommandée
OS: Windows XP/ Vista / 7
CPU: 2 Ghz + (ou équivalent multi-cœur)
RAM: 2 GB
Carte vidéo : 256 Mb compatible direct 9+
Carte son : 16 Bit compatible DirectX 9+
Espace disque dur : 1.5 Gb
DirectX 9.0C ou supérieur


1.3. Procédure d’installation
Assurez-vous que votre système corresponde aux recommandations de configuration minimale spécifiées ci-dessus (1.1.). Pour installer le jeu, soit double-cliquer sur le fichier d’installation téléchargé ou insérez le DVD de WITE dans votre lecteur. Si vous avez désélectionnez l’autorun de votre lecteur ou si vous installez le fichier de téléchargement, double-cliquez sur le fichier, puis double-cliquez sur le fichier d’installation. Suivez ensuite les instructions d’installation apparaissant à l’écran.


1.4. Désinstallation du jeu
Utilisez le programme d’installation/désinstallation du panneau de configuration Windows ou le raccourci de désinstallation dans le dossier du menu démarrer de Windows pour désinstaller le jeu. Utilisez toutes autres méthodes ne désinstallera pas correctement le jeu.


1.5. Mises à jour
Pour maintenir votre produit à jour, Matrix Games met régulièrement en ligne des mises à jour contenant des ajouts, améliorations, et corrections pour tous les problèmes identifiés.

Toutes les mises à jour sont disponibles gratuitement sur notre site web et peuvent être téléchargées rapidement et simplement en utilisant le raccourci « Update Game » du dossier dans le menu démarrer de Windows.

Nous créons également régulièrement des versions beta de nos mises à jour et d’autres contenus pour les possesseurs de version validée. Se maintenir à jour de cette manière est facile et gratuit si vous enregistrez un compte Matrix Games Member. Avec ce compte, vous pouvez valider vos produits Matrix Games pour bénéficier de tout ce qui est en rapport avec vos jeux. Ceci se fait en deux étapes :

Enregistrer un compte Matrix Games Member – C’EST UNE PROCEDURE UNIQUE ; une fois enregistré, un compte est définitif. Allez à l’adresse www.matrixgames.com et cliquez sur le lien Members en haut de la page. Dans la nouvelle fenêtre, sélectionnez Register Now et suivez les instructions. Une fois effectuées, cliquez le bouton Please Craete My New Account, et un mail de confirmation vous sera envoyé à votre adresse mail précédemment spécifiée.

Validez un nouvel achat – Une fois enregistré sur un compte Matrix Games Members, vous pouvez validez n’importe quel jeu Matrix Games que vous possédez sur votre compte. Pour se faire, ouvrer une session de votre compte sur le site Matrix Games (www.matrixgames.com). Cliquez sur Register Game dans la partie droite de l’écran pour valider vos nouveaux achats.

Nous vous conseillons vivement de valider votre jeu puisqu’il vous fourni une copie de votre numéro de série au cas où vous le perdiez. Une fois votre jeu validé, quand vous ouvrez une session de votre compte de membre, vous pouvez voir la liste des jeux validés en cliquant sur My Games. Chaque titre est un lien hypertexte qui ouvre une page d’information sur le jeu (ainsi que les dernières informations le concernant). De plus, ans cette liste se trouve les liens Downloads qui vous envoie vers la page des téléchargements publics et validés, ainsi que les mises à jour de ce titre.

Vous pouvez aussi accédez aux mises à jour et correctifs via la ‘Games Section’ (http://www.matrixgames.com/games/) où, en sélectionnant le jeu, vous pouvez vérifiez les mises à jour disponibles, et les télécharger vis le lien ‘Downloads’. L’accès à certains contenus et téléchargements supplémentaires est restreint aux membres de la ‘Members Area’ ce qui rend l’enregistrement d’autant plus important.

Souvenez-vous qu’une fois l’enregistrement de votre compte Matrix Games Members effectué, vous n’avez plus à le refaire et la validation des produits Matrix games est libre.

Merci et amusez-vous !


1.6. Les forums
Nos forums sont l’une des meilleures réalisations de Matrix Games. Chaque jeu a son propre forum où se retrouvent concepteurs, développeurs et joueurs. Si vous rencontrez un problème, avez la moindre interrogation ou simplement un suggestion pour améliorer le jeu, poster un message. Rendez-vous sur http://www.matrixgames.com et cliquez le lien Forums.

1.7 Besoin d’aide ?
Le meilleur moyen de nous contacter si vous rencontrer un problème avec l’un de nos jeux et notre support technique. Celui-ci possède une foire aux questions ainsi qu’une équipe dédiée qui répondra à vos questions dans les 24 heures, du lundi au vendredi. Les demandes envoyées le samedi et le dimanche pourront nécessiter 48 heures pour être traitées. Vous pouvez joindre le service technique à http://www.matrixgames.com/heldesk.


2. Introduction


2.1. Contexte
Le 22 juin 1941, l’Allemagne et ses alliées déclenchèrent une invasion de l’URSS, débutant ainsi une guerre de 4 ans d’une ampleur inégalée. La plus grande confrontation de forces armées, notamment blindés, de l’histoire, réunit jusqu’à 4 millions d’hommes pour les troupes de l’’Axe et 6 millions pour les forces soviétiques, ainsi que des milliers de véhicules de combat blindés (AFV) dans chaque camp. L’assaut de l’Axe s’enfonça jusqu’aux portes de Leningrad, Moscou, Stalingrad et Grozny, mais les contre-offensives soviétiques de l’hiver 1941 et 1942, et de l’été 1943 stoppèrent d’abord puis repoussèrent les envahisseurs. Quand la « Grande Guerre Patriotique » s’arrêta avec la capture de Berlin en mai 1945, on estime à 4 millions d’hommes, les pertes de l’Axe, et à 10 millions de soldat soviétiques tués dans cette lutte titanesque.


2.2. Le jeu
War in the East de Gary Grigsby est un jeu à tour alternée du front de l’est durant la seconde guerre mondiale de juin 1941 à septembre 1945. En tant que joueur de l’Axe ou soviétique, vous incarnerez le rôle du haut commandement militaire en utilisant les forces disponibles pour simuler le conflit aux échelles stratégiques et opérationnelles. Le jeu est un « générateur d’histoire alternative » qui se concentre sur la simulation des problèmes de logistique, de commandement et de contrôle qu’ont réellement rencontré les commandants historiques sur le front de l’Est. Il permet aux joueurs d’explorer de nombreuses variantes stratégiques et opérationnelles qui ont occupé pendant de nombreuses années les historiens et les stratèges en chambre. A ce titre, les variantes économiques ou la recherche technologique ne sont pas traitées. L’échelle du jeu est d’une semaine par tour de jeu et la grille hexagonale de 10 miles (NDT : soit 16 Km) par hexagone. Les unités terrestres vont du Corps d’armée soviétique ou de la division de l’Axe aux unités de soutien de la taille d’un bataillon, et les unités aériennes au niveau de l’escadrille ou du régiment aérien. Les unités sont toutes contrôlées via des quartiers généraux, chacun ayant son propre commandement individualisé, représentant la hiérarchie militaire jusqu’au grand quartier général (l’OKH et la STAVKA). Les combats sont conduits par un système tactique automatisé qui modélise les actions jusqu’au niveau individualisé des sections d’infanterie, des véhicules de combat et des appareils aériens.

2.3. Le manuel
Ce manuel fournit une description détaillé des règles de jeu, de leurs fonctionnements et de l’interface utilisateur. La nomenclature utilisée est au format (x.xx.x), par exemple (14.1.2) renvoie à la section 14.1.2 de ce manuel. Quant c’est possible, les formules déterminant certains aspects du jeu sont spécifiées. Parfois, parce que la connaissance de ces formules peut être considérée comme un comportement anti-jeu, ou parce qu’elles sont trop complexes, nous les avons gardé « sous le coude ».


2.3.1. Le manuel imprimé
Pour des raisons de conditionnement, la version imprimée du manuel présent dans la boite du DVD n’inclut pas l’intégralité du texte. Ce que vous y trouverez correspond aux cinq premières sections du manuel, notamment l’introduction, le glossaire, la séquence de jeu, et une description détaillé de l’interface de jeu. Une sélection de listes et tableaux qui pourront vous être utile en cours de jeu est également jointe. L’intégralité du manuel et la documentation de l’éditeur de scénario sont incluses au format .pdf sur le DVD du jeu.


3. Démarrage


Nous recommandons aux joueurs de jouer d’abord le scénario Velikie Luki ’42. Puis de continuer avec de petits scénarios. Les joueurs devraient d’abord se concentrer sur les déplacements et les combats des unités sur carte avant d’explore d’autres aspects du jeu. Il y a tellement à apprendre en termes d’interface et de règles, que la tâche peut sembler démesurée, bien que la plupart n’est pas besoin d’être maîtrisée dès le « déballage » mais peut être acquis progressivement en cours de jeu. L’essentiel étant que les joueurs ne ressentent pas la nécessité de tout apprendre avant de commencer une partie.


3.1. Glossaire (NDT : la terminologie originale et ses acronymes a était ajouté en italique, ces derniers sont privilégiés par la suite)
Véhicules Blindés de Combat (Armoured Fighting Vehicles ou AFV) : Plusieurs résumés font référence à l’acronyme AFV. En termes de jeu, AFV désigne les chars, chasseurs de chars, et canons autoportés. Les éléments suivants sont spécifiés comme AFV :

« char léger », « char moyen », « char lourd », « char de soutien d’infanterie », « char lance-flamme », « canon d’assaut », « artillerie autopropulsée », « char amphibie », « char démineur », « char du génie », « canon autoporté », « chasseur de char », « chasseur de char lourd », « char d’infanterie », « char de cavalerie », « char lourd de cavalerie », « canon d’assaut lourd », « chasseur de char léger », « canon automoteur »

La désignation précise peut être trouvée dans la fenêtre de description des composantes terrestres (5.4.20) ou dans la fenêtre des sites de production (5.4.4).

Unité Rattachée (Attached Unit) : Une unité assignée à un quartier général, ou dans le cas d’une unité de soutien, directement à une unité de combat. L’ensemble des rattachements défini la chaine de commandement des unités depuis le Grand Quartier Général via les échelons intermédiaires et jusqu’aux

unités de combat et de support par laquelle le commandement et contrôle (C2) est exercé par le commandement d’une unité.

Attrition : Les dommages et pertes supportés par les troupes et les équipements qui ne sont pas directement provoqués par le combat initié par le joueur. L’attrition s’effectue durant la phase logistique du joueur.

Axe : L’ensemble des nations dirigé par l’Allemagne, qui ont participé à l’invasion de l’URSS. L’Axe inclut l’Allemagne, la Finlande, la Hongrie, l’Italie, la Roumanie et la Slovaquie.

Chaîne de Commandement : L’organisation hiérarchique qui détermine la subordination d’une unité à une autre et qui permet le transfert d’ordres et de soutien. La chaine de commandement commence avec l’unité de Grand Quartier Général et se décline par le rattachement des autres quartiers généraux, des unités de soutien, des unités de combat et des unités aériennes, soit par liens directs, soit par une série de liens hiérarchiques durant lesquels les commandants en charge des quartiers généraux exercent leur commandement et contrôle sur l’ensemble des forces du joueur. L’ordre de bataille (raccourci ‘o’) expose la chaîne de commandement actuelle des forces du joueur.

Valeur de Combat (Combat value ou CV) : La valeur numérique assignée à une unité terrestre utilisée pour déterminer les résultats de combat et représentant sa capacité à s’emparer et à conserver un territoire. La CV d’une unité est égale à la somme des CV individuelles de chaque composante terrestre de l’unité de combat ou de soutien. La CV n’est pas une valeur fixée ; elle est le résultat d’un calcul qui ne peut être qu’une indication sur la valeur réelle au combat d’une unité.

Commandement et Contrôle (C2) : La méthode permettant de contrôler des forces pour permettre aux ordres et aux informations de descendre et remonter la chaîne de commandement. Dans WITE, le C2 est exercé par les commandants des unités de quartiers généraux auxquels d’autres unités sont rattachées en utilisant les tests de commandement.

Capacité de commandement (CC) : Une valeur numérique, exprimé en points de commandement, qui limite le nombre d’unité de combat qui peuvent être rattachées à un quartier général sans affecter ses performances. Si la capacité normale est dépassée, le commandant du quartier général sera pénalisé en effectuant ses tests.

Points de Commandement (CP) : Une valeur assignée à chaque unité de combat selon sa taille, soit régiment, division, Corps. Les quartiers généraux ont une capacité de commandement exprimée en point de commandement qui détermine le nombre d’unités de combat qui peuvent être rattachées sans pénaliser le commandant de ce quartier général.

Engagement : Le processus qui détermine quelle unité de soutien et quelle unité de réserve peut participer à un combat. Les unités de réserve et les unités de soutien rattachées à un quartier général doivent réussir une série de tests pour être engagé, alors que les unités de soutien directement rattaché à une unité de combat participant à un combat sont engagées automatiquement.

Equipement : Un dispositif particulier équipant soit un appareil aérien, un blindé ou un véhicule de combat, soit les troupes d’une composante terrestre. La plupart sont des armes, comme des bombes, des roquettes, des fusils, des mitrailleuses, des pièces d’artillerie, anti-aériennes ou antichars, mais aussi des systèmes électroniques et des réservoirs largables.

Dé(x) : L’ordinateur simule le lancer d’un dé, avec une chance équivalente d’obtenir un nombre entre 1 et x.

Matériel : Le terme générique pour désigner le matériel de guerre et qui inclus les appareils aériens, les blindés, les véhicules de combat et leurs équipements ainsi que tous les équipements des composantes terrestres.

Lieux de production : Le terme générique pour tout élément qui produit soit des ressources en homme soit des ressources matérielles destinées à être utilisé pour la production, le ravitaillement, ou la logistique. Les usines sont situés dans les hexagones de localités, grandes villes, et urbanisés et inclut les ressources humaines, les ports, les dépôts ferroviaires, la production de ressource, de carburant et de pétrole, d’armement, de véhicule, les industries lourdes et la production d’appareil aérien, de véhicule de combat blindé ou non.

Modificateur défensif de fortification : Le modificateur total applicable à une valeur de combat d’une unité, qui combine à la fois le niveau de fortification du terrain et les ouvrages défensifs réalisés dans un hexagone (15.3).

Composante terrestres : Toutes les sections, canons, blindés, ou autres véhicules de combat comme les semi-chenillés ou les voitures blindés et leur personnel associé qui sont les briques élémentaires des unités. Le type et le nombre de composantes terrestres de chaque unité est spécifié dans la Table d’Organisation et d’Equipement (TOE) de cette unité.

Canons : Les dispositifs correspondant aux armes individuelles d’u calibre supérieur à 20mm, à l’exception de la plupart des mortiers. Correspond à l’ensemble des armes présentant ce mot hormis les obusiers, les mortiers lourds (160mm et plus) et les armes multitubes (Nebelwerfer et Katyusha).

OB : l’ordre de bataille d’une unité : soit l’équivalent de TOE(OB). L’OB d’une unité est l’ensemble des TOE listant le nombre et le type (exemple Panzer IIIm) de composantes terrestres. Ob est le terme utilisée par l’éditeur de scénario alors que TOE(OB) est celui utilisé dans les écrans et fenêtre du jeu.

OOB : l’ordre de bataille des forces armées. L’écran OOB expose la structure de commandement et contrôle (C2) de chaque camp, depuis le niveau hiérarchique supérieur en listant l’ensemble des rattachements d’unités terrestres ou formations aériennes jusqu’aux unités de soutien et aux unités aériennes individuelles.

Source Permanente de Ravitaillement : La source primaire de ravitaillement de chaque camp. La création d’un réseau ferré et la connexion au réseau de ravitaillement nécessite de tracer une suite contigüe d’hexagones de ligne ferroviaire jusqu’à une source permanente de ravitaillement. Voir la section 20.1.2 pour une liste complète des sources permanentes de ravitaillement.

Terminus : N’importe quel hexagone de voies ferrées non endommagé connecté au réseau ferré. Un terminus est considéré comme une source de ravitaillement.

Réseau Ferré : Un tracé continu d’hexagones de voies ferrées non endommagé connecté à une source permanente de ravitaillement.

Aléatoire(x) : L’ordinateur génère un nombre aléatoire entre 0 et x-1

Valeur de Réparation Ferroviaire (Railroad Repair Value ou RRV) : Une valeur numérique basée sur le nombre d’unités de soutien de construction rattachées à une unité de réparation ferroviaire (FBD ou NKPS) qui limite le nombre maximum d’hexagones depuis un terminus jusqu’auquel une telle unité peut continuer à réparer des voies ferrées.

Coût de Réparation Ferroviaire (Railroad Repair Cost ou RRC) : Le coût en points de déplacement d’une unité de réparation ferroviaire (FBD ou NKPS) pour réparer un hexagone de voie ferré endommagé.

Réserve aérienne : Un appareil d’une unité aérienne qui peut être considéré come indisponible et ne participera à aucune mission aérienne. La réserve aérienne n’est pas comptabilisée dans le nombre maximum d’appareil d’une unité aérienne.

Sélectionnez : En termes d’interface, sélectionnez signifie cliquez-gauche sur une unité, un bouton ou un lien.

Ravitaillements : Le type de ravitaillement utilisé pour l’alimentation, l’entretien et le fourrage. Les munitions, bien qu’étant un type particulier de ravitaillement, ne sont pas produites séparément mais dérivent des ravitaillements selon les besoins. Appelés aussi ravitaillement général.

Ravitaillement : Le terme global pour tous les éléments logistiques requis pour le fonctionnement normal d’une unité. Il y a trois types de ravitaillement : le ravitaillement général, les munitions et le carburant.

Réseau de ravitaillement : Les infrastructures utilisées pour transporter et stocker le ravitaillement et la production de ressources. L’essentiel de ce réseau est constitué par le réseau ferré non endommagé connectant des sources permanentes de ravitaillement et incluant des dépôts de ravitaillement dans les villes et agglomérations. Les ports peuvent aussi être connectés au réseau, permettant le ravitaillement au-delà des mers. Les unités doivent être capables d’accéder au réseau pour être ravitaillées.

Source de ravitaillement : Un hexagone de voie ferrée faisant parti du réseau ferré et donc connecté au réseau de ravitaillement, incluant les terminus. Les conditions d’éloignement pour recevoir du ravitaillement ne comptent pas l’hexagone de source de ravitaillement.

Unité de soutien : Des bataillons, brigades, et régiments de type spécialisé. A l’exception des bataillons de construction, qui peuvent être automatiquement détachés pour réparer des voies ferrées, les unités de soutien n’apparaissent jamais sur la carte, mais sont rattachées à un quartier général et à certaines unités de combat et sont listées dans la fenêtre de description de l’unité à laquelle elles sont rattachées.

Troupes non combattantes des composantes terrestres : Composante terrestre qui fournit l’ossature administrative et logistique nécessaire au bon fonctionnement d’une unité.

TOE : Tables d’équipement. Elles listent le nombre et le type e composante terrestre de chaque unité. La TOE est le terme général pour toutes les TOE du jeu, quelle soit théoriques ou actualisées, génériques ou spécifiques. La fenêtre de TOE expose une TOE théorique et actualisée pour chaque unité selon les types génériques de composantes terrestres (exemple : char moyen).

TOE (OB) : La Table d’équipement qui utilise l’ordre de bataille de l’éditeur de scénario, exposant les types spécifiques de composantes terrestres (exemple : T-34 modèle 1942).


Symbole OTAN : Le symbole graphique utilisé sur le pion de chaque unité décrivant son type, tel qu’infanterie, blindé ou artillerie. Voir section 26.1.2 (Annexe A).







< Message edited by zanekin -- 7/7/2011 8:40:21 PM >

(in reply to zanekin)
Post #: 15
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 5:44:06 PM   
fcharton

 

Posts: 928
Joined: 10/4/2010
From: Nemours, France
Status: online
Quelques remarques supplémentaires :

- Attrition : peut être pourrait on dire "usure", War of attrition est généralement traduit par Guerre d'usure. Sinon, érosion?
- Support : il y a deux sens en anglais, et deux traductions en français. Dans le sens logistique, on dit "soutien", (une compagnie de soutien), dans le sens qu'on retrouve par exemple avec "air support", on dit "appui". Air support = appui aérien, close support = appui rapproché

Francois

(in reply to zanekin)
Post #: 16
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 5:54:30 PM   
Skanvak

 

Posts: 573
Joined: 4/3/2005
Status: offline
Attrition a plein de traduction différente en français. Il ne me semble pas possible d'en garder une seule. Il peut se traduire par "pertes dues à..." qui est souvent plus clair que le reste.


_____________________________


Best regards

Skanvak

(in reply to fcharton)
Post #: 17
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 5:59:59 PM   
fcharton

 

Posts: 928
Joined: 10/4/2010
From: Nemours, France
Status: online
Sans doute, mais là?

quote:


Attrition : Les dommage et pertes supportés par les troupes et les équipements qui ne sont pas directement provoquées par le combat initié par le joueur. L’attrition s’effectue durant la phase logistique du joueur

(in reply to Skanvak)
Post #: 18
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 6:05:39 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Attrition est dans le Robert avec un sens technique proche de l'idée d'usure de la VO, donc je garde.

Support: soutien pour 'Support unit' et 'Support Group' me semble convenir avec la même remarque sur la différence entre les deux sens que dans la VO.

Je reste par contre déçu par 'composante terrestre' pour 'ground element' mais je ne vois rien d'autre.

(in reply to Skanvak)
Post #: 19
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 6:26:51 PM   
fcharton

 

Posts: 928
Joined: 10/4/2010
From: Nemours, France
Status: online
Dans la mesure où "Ground Element" est un terme technique au jeu et où l'on parle de "composition" d'une unité, peut être pourrait on juste dire "composante" en français? Je ne crois pas que le jeu contienne des "Air elements", donc la confusion n'est pas possible.

Sinon, j'avais pensé à "système d'arme" mais ca fait un peu trop moderne, et ca ne colle pas avec les groupes d'infanterie...

(in reply to zanekin)
Post #: 20
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 7:08:58 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Bon sinon, il est jamais trop tôt pour ouvrir le carnet de bal.

Pour l'instant, l'appel à candidature à trouver un amateur sur Campaigns France:

Pyrrhos1976 qui s'occupe des chapitres 18 et 21

Jusqu'à nouvel ordre, je continue dans l'ordre numérique à partir du 3.3 où je suis désormais arrivé.

Les Matrix troopers et autres veteran sont-ils volontaires pour un beau morceau ?

(in reply to fcharton)
Post #: 21
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 9:17:03 PM   
lechenne

 

Posts: 22
Joined: 4/9/2008
Status: offline

quote:

ORIGINAL: zanekin

Bon sinon, il est jamais trop tôt pour ouvrir le carnet de bal.

Pour l'instant, l'appel à candidature à trouver un amateur sur Campaigns France:

Pyrrhos1976 qui s'occupe des chapitres 18 et 21

Jusqu'à nouvel ordre, je continue dans l'ordre numérique à partir du 3.3 où je suis désormais arrivé.

Les Matrix troopers et autres veteran sont-ils volontaires pour un beau morceau ?

Slt,

J'ai posté aussi sur Campaigns France, comment puis-je t'aider ?



(in reply to zanekin)
Post #: 22
RE: Traduction française du manuel. - 2/21/2011 9:36:43 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Bien sur, c'est beau la démocratie participative...

Je te laisse choisir les sections qui t'intéressent.

Comme je l'ai déjà dit plus haut, une fois que l'on est tous d'accord sur l'utilisation de la terminologie de base (plus ou moins le glossaire 3.1), le contenu (sauf certains passages assez lourds) ne présente pas de difficulté particulière... mise à part la quantité de pages !

Donc, je le répète tout le monde est bienvenu.

Personnellement je devrais finir assez rapidement les 4 premières section, ensuite une semaine en famille...

(in reply to lechenne)
Post #: 23
RE: Traduction française du manuel. - 2/22/2011 4:29:49 PM   
fcharton

 

Posts: 928
Joined: 10/4/2010
From: Nemours, France
Status: online

quote:

Les Matrix troopers et autres veteran sont-ils volontaires pour un beau morceau ?


Pour l'instant non, et c'est avec regret... Mais je vais essayer de dégager un peu de temps, merci de tenir à jour la liste des chapitres libres.

Francois

(in reply to zanekin)
Post #: 24
RE: Traduction française du manuel. - 3/8/2011 4:14:27 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Il semble donc que ce sera un travail long et presque solitaire...

Je m'y remets après quelques congès.

Question classique mais toujours épineuse: comment définir les types de localité différenciés par le jeu ?

Selon l'échelle des simulations (tactiques, opérationnelle, stratégique) des mots comme town ou city peuvent changer de traduction.

Pour l'instant et dans l'esprit de graduation du jeu, je propose "villes" pour l'usage de city au sens générique puis
town = localité
city = cité
urban = agglomération

Les anglo-saxons n'ont pas forcèment une graduation numérique mais plutot paysagère pour les deux premiers. Mais dans le jeu,"town" désigne des villes de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d'habitants. agglomération est sans doute assez proche de la réalité urbaine russe des hex désignés ainsi avec l'excetion de Moscou qui de fait est l'addition de 3 hex d'agglomération. J'utiliserais bien "métropole" pour ce dernier mais je trouve le terme un peu anachronique pour les années 40.
Enfin, j'exlue les adjectifs qualificatifs associés au mot ville pour les raisons précédentes et pour la lourdeur syntaxique.

Qu'en pensez-vous ?

(in reply to fcharton)
Post #: 25
RE: Traduction française du manuel. - 3/8/2011 8:30:01 PM   
Skanvak

 

Posts: 573
Joined: 4/3/2005
Status: offline
Town, en fait pas mieux que localité, village ça fait sans doute un peu petit et ville convient mieux à city
City : grande ville (personnellement je préfère, c'est notre manière de parler) le problème c'est que city est utilisé pour plusieurs expression dont Major city, ça nous donne Ville et grande ville donc...
Urban : Urbain (c'est français), j'aime mieux "métropole" qu'agglomération ceci dit. En fait les hexagone sont "faiblement urbanisé" ou "fortement urbanisé" donc...





_____________________________


Best regards

Skanvak

(in reply to zanekin)
Post #: 26
RE: Traduction française du manuel. - 3/9/2011 10:48:12 AM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
oui mais...

'major city' est un cas particulier d'hex 'urban' (voir 6.2.2.) et s'applique au donc aux agglomérations de plus d'1,5 millions d'habitants. Cela pourrait correspondre bien à métropole...

Il faut ensuite distinguer les 'terrain types' (ce dont je parle dans ma question: city, light et heavy urban) et 'features' (town, port, major city, capital).

Ta proposition d'hex urbain est assez logique donc, je propose cependant la correction de 'faiblement urbanisé' qui est paradoxal pour 'urbanisé' et 'densément urbanisé'. En effet, Moscou ou Berlin aurait dans ce cas 2/3 de leur agglomération 'faiblement urbanisé'...

(in reply to Skanvak)
Post #: 27
RE: Traduction française du manuel. - 3/9/2011 5:34:07 PM   
Skanvak

 

Posts: 573
Joined: 4/3/2005
Status: offline

quote:

ORIGINAL: zanekin

oui mais...

'major city' est un cas particulier d'hex 'urban' (voir 6.2.2.) et s'applique au donc aux agglomérations de plus d'1,5 millions d'habitants. Cela pourrait correspondre bien à métropole...

Il faut ensuite distinguer les 'terrain types' (ce dont je parle dans ma question: city, light et heavy urban) et 'features' (town, port, major city, capital).

Ta proposition d'hex urbain est assez logique donc, je propose cependant la correction de 'faiblement urbanisé' qui est paradoxal pour 'urbanisé' et 'densément urbanisé'. En effet, Moscou ou Berlin aurait dans ce cas 2/3 de leur agglomération 'faiblement urbanisé'...


Oui, ça me va pour "urbanisé" et "densément urbanisé".

Ceci dit le type de terrain "city" il devient "cité" ou "ville" ou "grande ville"? Je n'aime pas trop le terme cité. Mais bon, sans doute une déviation moderne comme le sense glisse en français. Je m'y ferais peut-être pour le type de terrain.

_____________________________


Best regards

Skanvak

(in reply to zanekin)
Post #: 28
RE: Traduction française du manuel. - 3/9/2011 7:29:56 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
J'ai oublié mais ça me va pour 'grande ville'.

(in reply to Skanvak)
Post #: 29
RE: Traduction française du manuel. - 3/12/2011 1:31:48 PM   
zanekin

 

Posts: 98
Joined: 9/18/2005
From: Lille, France
Status: offline
Autre question sur un terme très fréquent: 'Manpower'

Main d'oeuvre ne convient pas puisque dans le jeu il désigne également des troupes.

Pour éviter l'expression lourde de 'potentiel humain', je propose le terme gérénique 'effectif' qui a priori en français s'appliq plutôt aux humains qu'aux machines...

(in reply to zanekin)
Post #: 30
Page:   [1] 2 3   next >   >>
All Forums >> [New Releases from Matrix Games] >> Gary Grigsby's War in the East Series >> Traduction française du manuel. Page: [1] 2 3   next >   >>
Jump to:





New Messages No New Messages
Hot Topic w/ New Messages Hot Topic w/o New Messages
Locked w/ New Messages Locked w/o New Messages
 Post New Thread
 Reply to Message
 Post New Poll
 Submit Vote
 Delete My Own Post
 Delete My Own Thread
 Rate Posts


Forum Software © ASPPlayground.NET Advanced Edition 2.4.5 ANSI

0.121